Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

Boutique

 

Daniel Perron dit Suire (1638-1678), une existence dans l’ombre du père

Daniel Suire ne fait rien comme les autres. Né hors mariage, il est issu d’une famille protestante de La Rochelle.

Biographie de Daniel Perron dit Suire (1638-1678)

Cet ouvrage de 212 pages (15 cm X 23 cm) comprend des photographies, cartes et plans, appendices, index des noms propres, la généalogie ascendante et descendante de Daniel Perron dit Suire, etc.

Il s’embarqua expressément pour la Nouvelle-France. L’avenir est prometteur. Il a tout pour réussir. Il s’y établit, se marie et abjure le protestantisme. En haine de ce geste, François Peron va renier son fils.

Son père décédé, il s’approprie le nom Peron, qui se voit ajouter un « r » par la société catholique. Sa vie durant, Daniel Perron dit Suire comparaît devant les tribunaux de l’époque. Il s’adonne plus à la parole qu’à la culture de la terre. Il aime discourir, rouspéter, critiquer car… il trouve toujours à redire. Sur sa terre, il travaille uniquement pour l’humble confort de sa famille.

Après avoir vécu une existence dans l’ombre de son père, Daniel Perron dit Suire laisse une nombreuse descendance en laquelle on retrouve des pionniers dans la colonisation de provinces, territoires et états de l’Amérique du Nord.

Bon de commande

 

 

 

Francois Peron (1615-1665), marchand-engagiste, bourgeois et avitailleur de La Rochelle

L’un des seuls ports de France assurant un trafic régulier vers les colonies au XVIIe siècle, La Rochelle était aussi le plus important port d’embarquement des colons français pour l’Amérique. Ce mouvement de La Rochelle vers les colonies a reposé sur un groupe d’hommes, les marchands, qui au début, agissaient comme correspondants des premières compagnies de colonisation.

Biographie de François Peron (1615-1665)

Cet ouvrage de 382 pages (15 cm X 23 cm) comprend des photographies, cartes et plans, appendices, index des noms propres et un répertoire des engagés recrutés par François Peron.

La voie du commerce libre s’ouvrant devant les marchands rochelais, François Peron, homme d’action, tenta sa chance et négocia pour son propre compte. Il devient marchand-engagiste, bourgeois et avitailleur.

De religion protestante, il commerça quand même avec le Canada en y envoyant ses navires sur lesquels prenaient place passagers et marchandises. Il recruta la main-d’œuvre nécessaire à la mise en valeur et au peuplement des colonies (116 engagés) et ses navires rapportaient, au retour, des fourrures et peaux du Canada, le poisson de Terre-Neuve et plus tard, le sucre des Antilles.

Travailleur acharné, François Peron taquina sans cesse le destin pour atteindre ses buts, prendre sa place dans la bourgeoisie commerçante et réussir.

Visionnaire ou opportuniste, François Peron envoya son fils naturel à Québec pour le représenter. Daniel Perron dit Suire abjura le calvinisme, s’y établit et perpétue le nom de son père. Il est le premier ancêtre des familles Perron d’Amérique.

Bon de commande

 

 

Publicités

3 réponses

  1. Bonsoir,

    J’ai découvert tout à fait par hasard votre site.
    Avec grande surprise! Je faisais une recherche sur un des navire de Jacques Cartier pour un projet d’exposition à Montréal.
    Je pratique l’illustration historique et je suis aussi un chercheur d’archives assez ferru.
    Je découvre que nous étions tout les deux à La Rochelle en 2013.
    J’ai soumis sans succès deux demandes de bourse au CALQ pour éplucher ces archives dans le cadre d’un livre que je prépare sur la Nouvelle-France….
    Hélas le jury ne semble pas avoir compris que ma spécialité passe par une phase de recherche documentaire. Voilà.
    J’ai été intrigué par un document que vous mentionnez, soit l’inventaire des marchandises d’un navire
    datant du 19 dec, 1658.
    Voilà le genre de document que je recherche pour documenter mes dessins.
    En avez-vous une copie?
    De votre côté, j’ai sans doute des documents qui pourraient vous intéresser.

    Je trouve fantastique votre site.
    Moi-même je souhaite m’impliquer dans le futur pour le site de ma famille maternelle: les Paquin.
    Au fil de mes recherches dans les archives notariales et judiciaires, j’ai récolté des trucs inédits que je compte partager, le nom de Paquin réveillant toujours mon attention au fil de mes recherches (en passant nous étions apparenté au Couillard de Lespinay par les Maheux).

    Malheureusement mes parents sont morts cette année à deux mois d’intervalle, et je dois différer bien de mes projets « bénevoles ».

    Je vous souhaite de continuer votre excellent travail,

    Francis Back

    • Bonjour M. Back,
      Qui ne connaît pas les œuvres de votre célèbre père ainsi que les vôtres que j’ai découvert dans « Pour le Christ et le Roi » !

      Les inventaires de marchandises sont assez rares, tout comme les liste de passagers et d’engagés que ce soit pour la Nouvelle-France ou les îles françaises d’Amérique. Je vais faire une recherche dans mes documents et je vous enverrez ce que j’ai pu trouver aux archives départementales de la Charente-Maritime (AD17) à La Rochelle.

      Lors de mon dernier séjour à La Rochelle (juin 2014), j’ai su que les AD17 avaient l’intention de diffuser sur leur site web les documents du greffe de l’Amirauté de La Rochelle dans les prochains mois. C’est une masse documentaire très considérable. D’ici là, je vous propose de consulter la base de données Archives Canada-France. Voilà !

  2. A great site – a pity I am not so good at French.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s