Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

3 – Après que Dieu nous aura donné la paix (1626)

À l’été 1622, le blocus de La Rochelle reprend. L’armée royale met en chantier un fort (le Fort-Louis) à l’ouest pour surveiller la rade. Après une brève paix (fin 1622), catholiques et protestants reprennent les armes. Le 5 février 1626, la paix de La Rochelle est signée ! La ville accepte de recevoir un commissaire royal et de rendre aux catholiques les biens qui leur ont été pris, en échange […]

Lire la Suite →

2 – L’abjuration de Daniel Perron dit Suire (1638-1678)

Arrivée à Québec le 5 juin 1662 à bord du navire L’Aigle Blanc, jaugeant 80 tonneaux, Daniel Perron dit Suire est muni d’un important document : une procuration de son père, François Peron, marchand-engagiste, bourgeois et avitailleur de La Rochelle[1]. Ce document lui donne pouvoir de représenter son père à Québec et d’entreprendre les démarches nécessaires pour se faire rembourser des marchandises que Peron envoie pour les habitants du pays. Il […]

Lire la Suite →

1 – La maison de François Peron sur la rue Saint-Yon à La Rochelle

Depuis le décès de sa mère, François Peron habitait chez son frère Luc sur la rue Gargoulleau. À l’aube de ses 30 ans, le 30 septembre 1645[1], et nanti d’un héritage familial, il se fait arrenter par Pierre Maleray, sieur de Beauregard, et Marie Allaire, son épouse, une maison sur la rue de la Taupinerie[2] (aujourd’hui Saint-Yon[3]) dans la paroisse Saint-Barthélemy. Cette maison appartenait à Marie Allaire qui l’avait obtenu […]

Lire la Suite →