Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

11 – Daniel Perron dit Suire, parrain à La Rochelle en 1660

Alors qu’on ne lui connaît aucun parrainage de nouveau-nés dans les registres de l’état civil catholique de la Nouvelle-France, le hasard des recherche nous a fait découvrir que Daniel Perron dit Suire (1638-1678) figure comme parrain dans les registres protestants de La Rochelle. Après un séjour de deux années passées en Nouvelle-France, Daniel Perron dit Suire rentre en France à l’automne 1659. Comme la plupart des marchands[1], il s’embarque à […]

Lire la Suite →

10 – 26 décembre 1638 : baptême de Daniel Perron dit Suire (1638-1678)

Aujourd’hui, c’est le 375e anniversaire du baptême de l’ancêtre Daniel Perron dit Suire, époux de Louise Gargotin. Né hors mariage, le 25 novembre 1638[1], Daniel Perron dit Suire est le « fils charnel » de François Peron (1615-1665), marchand de La Rochelle, et de Jeanne Suire (1615-1677), originaire de Surgères (Aunis). Il est baptisé le 26 décembre suivant dans le château de Dompierre par le pasteur Daniel Chanet[2]. Il est […]

Lire la Suite →

9 – La maison de François Peron sur la rue Sous-le-Fort à Québec

Au cours de l’année 1663, Daniel Perron dit Suire se présente devant le Juridiction ordinaire à Québec pour régler des différends avec Michel Desorcis, ex-procureur du marchand rochelais François Peron (1615-1665). Fils naturel de Peron, « Daniel Suire » a pour mission de retirer tous les effets appartenant à Peron qui sont entre les mains de Desorcis. Une sentence de la juridiction ordinaire conduit les parties vers un arbitrage.

Lire la Suite →

8 – Louise Gargotin (1637-1704), Fille du Roy en 1663

À la recherche de filles à marier Par arrêt du 10 mars 1663, le Conseil privé du roi casse et révoque officiellement le traité de 1660[1] et accorde la liberté de commerce dans la Nouvelle-France[2]. C’est la suppression des compagnies de commerce et l’abolition du Conseil de la Traite de Québec. Le roi pourvoit à son remplacement en créant le Conseil souverain de la Nouvelle-France. La colonie est maintenant rattachée […]

Lire la Suite →

7 – L’origine thairésienne de Louise Gargotin (1637-1704)

Épouse en premières noces de l’ancêtre Daniel Perron dit Suire (1638-1678) puis en secondes noces de Charles-Louis Alain (1641-1699), sans postérité, Louise Gargotin arrive en Nouvelle-France avec le contingent des Filles du Roy de 1663. D’après son contrat de mariage avec Charles-Louis Alain, Louise serait originaire du village de Thairé d’Aunis, dans l’archevêché de La Rochelle[1]. Son acte de baptême n’a pu être retracé puisque les registres paroissiaux n’y ont été […]

Lire la Suite →

6 – L’origine allemande de Georges Henelle (1587-1637), époux de Marie Peron

À l’âge de 28 ans, Georges Henelle se marie avec Jeanne Musset le 11 juin 1617 à La Rochelle (Grand Temple). Peu de temps avant, les futurs époux passent leur contrat de mariage devant Jacques Cousseau, notaire à La Rochelle, le 23 avril 1617. Il semble être arrivé à La Rochelle vers 1614 (contrat de 3 ans ?) à titre de compagnon tailleur d’habits, « allemand de nation appelé en cette ville ». […]

Lire la Suite →