Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

45 – L’expédition de la barque Le Petit-François pour le Canada en 1655

En 1655, François Peron commence son aventure avec les colonies d’Amérique : c’est une première expédition à destination de Québec « pays de Canada ». Le bâtiment qu’il va y expédier est une barque de 50 tonneaux, identifiée de son prénom : Le Petit-François. Il en est l’unique propriétaire. Pour expédier sa barque Le Petit-François pour la jeune colonie de Québec, Peron doit l’équiper, la charger de vivres et marchandises et y faire embarquer […]

Lire la Suite →

44 – Les engagés levés par François Peron pour le Canada en 1655

En 1645, la Communauté des Habitants de Québec prend en charge les frais d’administration de la colonie et détient la responsabilité des embarquements, donc du recrutement des colons. D’elle aussi relève l’essence même de la vie économique, la traite des fourrures. En 1650, Jean Bourdon est nommé procureur général de la Communauté[1]. Toutefois, à cause d’une mauvaise administration des fonds et d’une conjoncture de guerres iroquoises, elle devra cesser en […]

Lire la Suite →

43 – Congé permettant à François Peron de faire venir un navire à Québec

Dès le début du XVIIième siècle, les marchands rochelais participent aux premières opérations commerciales avec la Nouvelle-France, lesquelles conjuguent pêche à la morue et à la baleine, transport de vivres et d’outils, et troque de pelleteries. À partir de 1630, La Rochelle joue un rôle important dans la mise en valeur et le peuplement du Canada : c’est l’un des principaux ports d’embarquement des émigrants. Au début, les marchands rochelais […]

Lire la Suite →

42 – L’expédition du navire La Sainte-Anne pour l’Acadie en 1663

Au XVIIe siècle, les catholiques romains se privent de viande pendant plus de cinq mois par année. Le total annuel des jours où l’on interdit la consommation de viande dépasse les cent soixante. Le poisson devient alors, par goût ou par obligation, le mets principal des repas. La morue est, sans contredit, le poisson qui se prête le mieux à toutes les sauces et celui dont la conservation est la […]

Lire la Suite →

41 – Les enfants des nouveaux convertis dans les écoles catholiques à La Rochelle en 1687 (2/2)

À La Rochelle, deux documents témoignent de l’exécution des ordonnances des 25 juin 1686 et 22 avril 1687 obligeant les nouveaux convertis à envoyer leurs enfants (de 6 à 15 ans) aux écoles et aux catéchismes catholiques : Alphabet du nom des pères nouveaux convertis qui ont été assignés pour rapporter le certificat de présence de leurs enfants aux écoles catholiques. Cahier de 18 feuillets. Alphabet des noms des pères nouveaux […]

Lire la Suite →

40 – Les enfants des nouveaux convertis dans les écoles catholiques à La Rochelle en 1687 (1/2)

En octobre 1685, Louis XIV signe l’édit de Fontainebleau révoquant l’édit de Nantes (signé par Henri IV en avril 1598). Cette révocation interdit l’exercice de la religion protestante. Cet édit comporte douze articles, dont quatre concernent notre sujet : articles 2 et 3 : l’interdiction de tout exercice de la religion prétendue réformée (RPR)[1]; article 7 : l’interdiction des écoles protestantes[2]; article 8 : l’obligation aux réformés de faire baptiser et de faire instruire […]

Lire la Suite →

39 – L’expédition du navire Le Thoreau pour Québec en 1663

À la suite d’une nouvelle politique coloniale, deux vaisseaux du roi sont armés à destination de Québec en 1663 : L’Aigle d’Or pour Québec et Le Jardin de Hollande pour Plaisance et Québec. Ces vaisseaux doivent porter « le secours que Sa Majesté y envoie et pour la levée, subsistance et vivres des familles qui doivent passer aux dits lieux ». Cela n’empêche pas l’expédition de navires marchands vers la colonie.  C’est le […]

Lire la Suite →