Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

236 – L’arrivée des Filles du roi à Québec en 1673

Le dernier contingent de Filles du roi arrive à Québec le 3 septembre 1673. Une soixantaine de filles ont fait la traversée, mais sur quel navire ?

Sur le web, des sites mentionnent qu’elles sont arrivées à bord du navire L’Espérance (capitaine Guyon Basset), d’autres à bord du navire La Nativité (capitaine Tharé Chaillaud). Qu’en est-il ?

Dans une lettre adressée à Colbert, du 13 novembre 1673[1], le gouverneur Louis de Buade de Frontenac écrit :

« Les soixante filles, […] sont arrivées ici

dans le navire du capitaine Poulet, le 3 septembre. »

Quel est ce navire commandé par le capitaine Poulet ?

En 1671, Pierre Picher apprend d’un compatriote venant de France que Marie Lefebvre, sa première femme, qu’il croyait morte, est bien vivante ! Il consulte Monseigneur de Laval qui, sur le point de passer en France, promet de lui donner des nouvelles; ce qu’il fait l’année suivante. Sur le conseil de son évêque, Picher retourne en France, à l’automne 1672, pour ramener sa femme, encore vivante. Au printemps 1673, Pierre et Marie s’embarquent dans le navire La Nouvelle-France, commandé par le capitaine Poulet. Malheureusement, elle décède pendant la traversée.

Extrait. Arrêt légitimant les enfants de Pierre Picher et Catherine Durand, sa seconde épouse. 11 septembre 1673.
(Source : BAnQ en ligne. TP1,S28,P853. Jugements et délibérations du Conseil souverain, fol. 178v, 179r. 11 septembre 1673)

« Et s’estans embarquez dans le navire la Nouvelle

france commandé par le Cap[itai]ne Poullet. »

Cet événement nous est relaté dans un arrêt légitimant les enfants de Pierre Picher et Catherine Durand, sa seconde épouse, du 11 septembre 1673[2]. Outre cette « bigamie », cette pièce judiciaire nous apprend que le capitaine Poulet commandait le navire La Nouvelle-France à destination de Québec en 1673.

Signatures de Pierre Moisant et d’Anne Gasnier.

Voici un autre élément concernant le navire La Nouvelle-France.

Six jours après son arrivée[3], la fille du roi Barbe Roteau se présente dans la maison d’Anne Gasnier, veuve Bourdon, pour contracter mariage avec Pierre Moisant, pilote du navire La Nouvelle-France… Les futurs époux ont assurément fait connaissance pendant la traversée !

Extrait. Contrat de mariage entre Pierre Moisant et Barbe Roteau. 9 septembre 1673.
(Source : BAnQ, Notaire Pierre Duquet de Lachesnaye)

Le mariage est célébré, le 11 septembre, dans l’église Notre-Dame à Québec.

Acte de mariage entre Pierre Moisant et Barbe Rateau. 11 septembre 1673.
(Source : Fonds Drouin en ligne. Québec. Paroisse Notre-Dame)

Ainsi, les Filles du roi de 1673, dont la majorité est originaire du nord de la France, se sont embarquées dans le navire La Nouvelle-France, le seul navire connu venant de Normandie cette année-là. Elles sont arrivées le dimanche 3 septembre à Québec. Qu’on se le dise !

Le navire La Nouvelle-France (250 tx) est la propriété du marchand rochelais Pierre Gaigneur qu’il a acquis, le 5 avril 1667[4], avec quatorze pièces de canon, des marchands Gédéon Bion, Daniel Brians et Paul Bion en compagnie pour la somme de 15 700lt.

On pense que le marchand rochelais Gaigneur affrète son navire probablement à Dieppe pour le compte du roi. Outre l’embarquement des Filles du roi, le navire La Nouvelle-France apporte les premiers ordres envoyés par le roi à Frontenac[5]. Et c’est dans ce même navire que Frontenac y fait charger pour son compte des farines, des pois et des planches pour les porter en France à l’automne 1673.

Le gouverneur Frontenac se plaint à Colbert que les Filles du roi sont arrivées « sans un sol » pour leur subsistance, ni aucun ordre des Messieurs de la Compagnie des Indes occidentales. Il lui a fallu demander à Charles Bazire, agent de la Compagnie, de faire les avances nécessaires pour leur nourriture.

Lorsqu’il écrit à Colbert, le 13 novembre, Frontenac estime qu’il y a près de cinquante Filles du roi qui sont déjà mariées. Il n’en reste que dix ou douze filles à marier, mais pour cinq ou six d’entre elles il sera difficile « de trouver des partis sortables », expose Frontenac.

« Il ne faudrait jamais envoyer de ces sortes de filles

en ce pays qui n’est bon que pour ceux

qui peuvent travailler de leurs mains. »

Extrait. Lettre de Frontenac à Colbert.

13 novembre 1673

Selon Frontenac, toutes les Filles du roi de 1673 se sont mariées… sauf deux !

 


[1] BAC en ligne. MG8-A série 2. Microfilm C-13994. P. 348-349. 13 novembre 1673.
[2] BAnQ en ligne. TP1,S28,P853. Jugements et délibérations du Conseil souverain, fol. 178v, 179r. 11 septembre 1673.
[3] BAnQ. Notaire Pierre Duquet de La Chesnaye. 9 septembre 1673.
[4] AD17. Notaire Pierre Teuleron. 3E1308, p. 37v-38r (anciennement fol. 72v-73r) et 3E1370bis. 5 avril 1670.
[5] BAC en ligne. MG8-A série 2. Microfilm C-13994. P. 355. 13 novembre 1673.

 

Pour citer cet article

Guy Perron@2019, « L’arrivée des Filles du roi à Québec en 1673 », Le blogue de Guy Perron, publié le 5 septembre 2019.

Catégories :ARCHIVES (Dépouillement), Canada, Filles du Roy, France, GÉNÉALOGIE, HISTOIRE, Nouvelle-France, Québec

8 réponses

  1. Ah bien bravo, voilà une question résolue. Merci du beau travail de recherche.

    • Permettez-moi d’ajouter une précision concernant les passagers des bateaux royaux « Le Saint-Sébastien«  et `La Justice« . 43 officiers et soldats de la compagnie LaFouille fit le voyage sur le Saint-Sébastien le reste à bord du « La Justice« .

      « Le Saint-Sébastien avec Jean Talon, le nouvel Intendant et Daniel de Rémy de Courcelles, le nouveau Gouverneur de la Nouvelle-France prennent place ainsi que les compagnies suivantes : La Fouille ( une partie seulement, le reste à bord du” Justice”), De Laubias, Duprat, Dugué. Également un petit détachement de la compagnie Petit au service de Courcelle et Talon. Il arrivera à Québec le 12/09/1665. (117 jours de traversée, embarquement inclus),
      Selon un courrier de Jean Talon au Roy, celui-ci a fait une escale près de Tadoussac , comme tous les autres navires sur ordre du Roy pour prendre des pilotes et que ce n’est qu’à partir de là que la maladie serait tombée sur le navire. Il y a compté jusqu’ à 80 malades.( Sources: relation, Talon, registre.).
      Les jésuites annoncent plus de 100 malades en tout avec l’arrivée du navire le Justice, il semblerait donc que ces deux derniers bâtiments auraient été atteints par la maladie. Cependant dans la lettre du R P Ragueneau à Colbert, daté du 28/11/1665, il est dit ceci ” MM. Courcelle et J. Talon débarquent du St Sébastien le 12/09/1665, 120 malades sont transportés à l’ Hôpital avec la fièvre pourprée et même la peste”.
      Au retour le St Sébastien récupèrera l’ équipage du navire la Paix du capitaine Guillon, ce dernier ayant coulé.« 

      http://www.migrations.fr/page%20d%27accueil.htm

      Mon ancêtre, Pierre Faye dit Villefagnan, soldat de la compagnie La Fouille apparaît sur la liste des passagers du « Saint-Sébastien« 

  2. Superbe blog …..Merci M Perron .

  3. Bonjour Guy, merci. Par curiosité, j’ai regardé mes filles du roi mariées entre sept. et déc. 1673 dans mes lignées : Françoise Paris.Hélène Calais, Madeleine Tisseran, Denise Colin, Catherine Roy,

    Dans le PRDH, je calcule ceci :
    Filles du roi mariées en 1673 : 54
    Filles du roi mariées entre le 1 janvier 1673 et le 2 sept. 1673 : 9
    Filles du roi mariées entre le 3 sept. 1673 et le 31 déc. 1673 : 45 (aucune de ces 45 ne s’est mariée avant le 9 sept.)

    De ces 45, il y en a peut-être qui sont arrivées avant 1673. Et il y en a peut-être qui se sont mariées en 1674 ou après. Je n’ai pas fait la recherche.
    Réf. site du PRDH > INFORMATION > FILLES DU ROI 2019

    Existe-t-il une liste des filles du roi arrivées par année ?
    D. COTE

  4. Bonjour,

    Bel article, mon Ancêtre Fille du Roy Marguerite Housseau est arrivée en 1670 au Québec…

    http://www.fichierorigine.com/app/recherche/detail.php?numero=380074

    Cordialement, Marie-Christine Chaillou

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s