Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

140 – Les deux églises Saint-Barthelémy de La Rochelle (2/3)

Installée au Grand Temple depuis 1630, la paroisse de Saint-Barthelémy s’y trouve à merveille mais, après 36 ans de paisible jouissance (1630-1666), elle doit abandonner avec amertume le lieu au profit du chapitre de la Cathédrale[1]. En 1668, on entreprend la construction d’une nouvelle église pour la paroisse de Saint-Barthelémy[2].

plan_place-du-chateau

La paroisse de Saint-Barthelémy au milieu du XVIIe siècle.

(dessiné par l’ingénieur ordinaire du roi Claude Masse)

E : place du Château K : cimetière Saint-Barthelémy P : jeu de paume de Gargoulleau
F : fontaine royale L : hôpital Aufrédy ou Charité Q : Séminaire
G : la Monnaie M : vieille porte Neuve R : couvent des Ursulines
H : Grand Temple N : église Saint-Barthelémy S : logis du président
I : chapelle Sainte-Anne O : palais épiscopal T : couvent des Augustins
Source : Bibliothèque de l’Inspection du génie, ms 504 (alias fo 131g), folio 76, fig. 11. Publié dans La Cathédrale de La Rochelle, Poitiers, Ministère de la Culture (Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France) coll. « Images du Patrimoine », 1985, p. 2.

Seconde église Saint-Barthelémy (1668-1789)

Le jeudi 23 août 1668, les principaux paroissiens sont assemblés dans l’église des Augustins, là où « par emprunt se faisaient les fonctions curiales et le service divin de la paroisse[3] ». De là, on se rend en procession sur les lieux où doit être érigée la nouvelle église.

Renommé pour sa piété, Charles Colbert du Terron préside à la cérémonie de la pose de la première pierre. Après avoir chanté le Veni creator et autres prières, on procède à la bénédiction de la pierre dans laquelle on a enchâssée une lame de cuivre doré, de forme ronde. Sur cette pierre, sont gravés : d’un côté la forme et architecture de l’église et du clocher, avec l’inscription D.O.M. Templum divi Bartholomœi et au-dessous un buisson sacré, soutenu par des nues d’où sortent des couleuvres, accompagné de cette devise : qui hanc dissipabit sepem, mordebit eum coluber (Ecc. 10. 8); de l’autre côté : les armoiries et les titres du seigneur Colbert. Autour de la plaque, ces mots : Anno reparat, salutis M. sexcentesimo (sexagesimo) octavo mense Augusti. Cette pierre est posée sous le coin de la croisée du chœur, du côté gauche, en entrant par la grande porte. La cérémonie se termine par un Te Deum[4].

Selon J.-B.-E. Jourdan[5], cette plaque a été retrouvée lorsqu’on a creusé les fondements de la cathédrale et déposée à la bibliothèque de la ville.

Plan de l'église Saint-Barthelémy de La Rochelle
Plan de l’église Saint-Barthelémy de La Rochelle.
D : partie du jardin du curé L : vestige de l’ancienne église Y : chœur
E : cimetière M : fons baptismaux 6 : grand autel
G : escalier pour monter au clocher O : bénitier 7 : chapelle de la Vierge
H : clocher de Saint-Barthelémy P : basses ailes 9 : chapelle de sainte Anne
K : principale entrée de l’église Q : nef 10 : petite porte rue Chaudrier
Source : Claude Masse, Recueil des plans de La Rochelle, La Rochelle, éditions Rupella, 1979, feuille 67.

La reconstruction de l’église Saint-Barthelémy ne s’élève pas sur les ruines de l’église primitive, explique Émile Couneau[6]. Sa direction va du sud au nord et longe la rue Chaudrier.

L’entrée principale (K) est sur la rue Aufrédi, mais une seconde porte (10) ouvre dans la rue Chaudrier, un peu avant la rue Bazoges. Le bâtiment a environ vingt toises de longueur (augmenté plus tard de 4,5 toises), sans compter les sacristies derrière l’autel, et douze toises de largeur. La charpente est supportée par huit piliers, formant deux allées (P) latérales[7].

À droite du grand autel (6), une chapelle est consacrée à sainte Anne (9), l’ancienne patronne de la ville; à gauche, celle de la Vierge (7); des bancs spéciaux sont réservés aux grands dignitaires[8]. La cure se trouve contre le chevet de l’église. Le jardin (D) du curé avoisine un petit cimetière (E) destiné à l’inhumation des chanoines[9].

La construction marche assez rapidement, d’autant que le plan-projet, dans le style classique, est d’une extrême simplicité.

C’est le lundi 20 juin 1678 qu’a lieu la première messe dans l’église Saint-Barthelémy rebâtie.

Extrait. Emplacement de l’église Saint-Barthelémy (R) en 1689. Source : Claude Masse, Recueil des plans de La Rochelle, La Rochelle, éditions Rupella, 1979, feuille 23)

Extrait. Emplacement de l’église Saint-Barthelémy (R) en 1689.
(Source : Claude Masse, Recueil des plans de La Rochelle, La Rochelle, éditions Rupella, 1979, feuille 23)

Après l’incendie du Grand-Temple (Saint-Barthelémy-du-Grand-Temple) en 1687, la nouvelle église Saint-Barthelémy doit abriter le chapitre de la Cathédrale. Cette cohabitation est une grande source de conflit. Le 10 juin 1702, l’évêque tente un coup de force en déplaçant le tabernacle du grand autel à la chapelle Notre-Dame en disant avoir ordre du Roi de prendre l’église Saint-Barthelémy pour cathédrale et que désormais elle s’appellerait Saint-Louis. Les marguilliers et les paroissiens protestent contre cette usurpation[10]. En fin de compte, il est décidé que l’église reste paroissiale. Le chapitre de la Cathédrale quitte l’église Saint-Barthelémy pour s’installer dans la nouvelle cathédrale Saint-Louis en 1784.

En 1793, l’église Saint-Barthelémy est dans un tel état de vétusté qu’elle exige de dispendieuses et considérables réparations. De plus, elle empiète sur la rue Chaudrier au point de nuire à la circulation. On songe même à sa démolition ! Peu après, l’église est transformée en marché aux grains et farines[11].

En 1796, le corps de ville demande de ne pas vendre l’église, mais de la réserver à la commune pour la transformer en salle de spectacle[12]. L’année suivante[13], l’église Saint-Barthelémy est vendue à la veuve Regnault puis démolie. Ordre est donné d’enlever les orgues pour les placer dans la Cathédrale Saint-Louis.

En 1820, des bains publics sont construits sur le même emplacement, puis supprimés vers 1855 pour permettre l’achèvement du chevet de la cathédrale[14].

De cet édifice, ne subsiste qu’un pan de muraille qui reliait au sud l’église au clocher médiéval.

Plan de l’église Saint-Barthelémy, restitution vers 1889 de l’état de 1750. (Source : Inventaire général du patrimoine culturel. France. ADAGP. Auteur photo : Alain Dagorn)

Plan de l’église Saint-Barthelémy, restitution vers 1889 de l’état de 1750.
(Source : Inventaire général du patrimoine culturel. France. ADAGP. Auteur photo : Alain Dagorn)

 


[1] Paul-François-Étienne Cholet, Notice historique sur la Cathédrale de La Rochelle, La Rochelle, J. Deslandes, 1862, p. 46.
[2] Ibid., p. 47.
[3] J.-B.-E. Jourdan, Éphémérides historiques de La Rochelle, La Rochelle, A. Siret, deuxième volume, 1871, p. 353-354.
[4] J.-B.-E. Jourdan, op. cit., p. 354.
[5] Loc. cit.
[6] Émile Couneau, La Rochelle disparue, La Rochelle, Masson & Cie, 1904, p. 246.
[7] J.-B.-E. Jourdan, Éphémérides historiques de La Rochelle, La Rochelle, A. Siret, premier volume, 1861, p. 207-208.
[8] Banc des trésoriers de France, banc du Gouverneur, banc des lieutenants du roi et de l’état-major, banc des conseillers, banc des chanoines, banc des bourgeois, siège de Monseigneur l’Évêque, trône de Monseigneur.
[9] Émile Couleau, op. cit., p. 246.
[10] J.-B.-E. Jourdan, Éphémérides historiques de La Rochelle, La Rochelle, A. Siret, premier volume, 1861, p. 195.
[11] J.-B.-E. Jourdan, Éphémérides historiques de La Rochelle, La Rochelle, A. Siret, deuxième volume, 1871, p. 211.
[12] J.-B.-E. Jourdan, op. cit., p. 377.
[13] Ibid., p. 215.
[14] L’église Saint-Barthélemy de La Rochelle. Beneze17.fr.

Advertisements

Catégories :France, HISTOIRE, La Rochelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s