Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

103 – L’expédition du navire L’Ange Gabriel pour le Canada en 1647

En 1647, le navire L’Ange Gabriel (120 tx) compte parmi les six navires composant la flotte à destination de Québec.

Les préparatifsexpédition_blogue

Malheureusement, aucun document n’a été retracé à La Rochelle concernant l’affrètement du navire L’Ange Gabriel pour la Nouvelle-France. C’est l’un des quatre navires appartenant à la Communauté des Habitants de Québec.

Le capitaine du navire est Nicolas Macquart. Il a été institué à ce titre par Charles Huault de Montmagny, gouverneur de la Nouvelle-France[1].

Signature de Nicolas Macquart. 15 novembre 1647. (Source : AD17. Fonds de l’Amirauté de La Rochelle. Documents du greffe. B 5658, fol. 109, 110 et 111r)

Signature de Nicolas Macquart. 15 novembre 1647.
(Source : AD17. Fonds de l’Amirauté de La Rochelle. Documents du greffe. B 5658, fol. 109, 110 et 111r)

Commis de la Communauté (1646), Nicolas Macquart avait épousé, le 12 novembre 1646, Marguerite Couillard, veuve de Jean Nicolet, à Québec. Le gouverneur de Montmagny était présent au mariage.

Le départ

Le navire L’Ange Gabriel quitte La Rochelle au mois de juin.

De l’équipage, nous connaissons :

  • Nicolas Macquart, capitaine
  • Guillaume Valadeau (33 ans), contremaître
  • Jacques Lefranc (43 ans), maître-valet, de Dieppe
  • Hervé Levieux, de Dieppe
  • Gilles Hédouin dit Lacaille, de Dieppe

La flotte de 1647 pour Québec est composée de six navires qui partent tous de La Rochelle. Ils sont :

  • L’Ange Gabriel (120 tx), de La Rochelle (capitaine Nicolas Macard), frété par la Communauté des Habitants de Québec;
  • Le Bon François de Dieppe (90 tx), de La Rochelle (capitaine Guillaume Poulet), frété par la Communauté des Habitants de Québec;
  • Le Cardinal (300 tx), de La Rochelle (capitaines Pierre Legardeur de Repentigny), frété par la Communauté des Habitants de Québec;
  • La Marguerite (70 tx), de La Rochelle (capitaine Hippolyte Bourget), frété par Pierre Legardeur de Repentigny et Noël Juchereau des Châtelets;
  • Le Notre-Dame (250 tx), de La Rochelle (capitaine Charles Legardeur de Tilly), frété par la Société Notre-Dame de Montréal pour la Communauté des Habitants de Québec;
  • Le Saint-Sauveur (150 tx), de La Rochelle (capitaine Jean-Paul Godefroy), frété par la Communauté des Habitants de Québec.
Caractéristiques des navires composant la flotte de 1647 à destination de Québec. (Source : Collection Guy Perron)

Caractéristiques des navires composant la flotte de 1647 à destination de Québec.
(Source : Collection Guy Perron)

Le navire arrive à Québec le 6 août. Le 17 septembre, alors qu’il est en rade à Québec, un accident survient !

Un membre de l’équipage nommé Hervé Levieux se jette sur un autre membre, nommé Gilles Hédouin dit Lacaille, et tous deux passent par-dessus bord et tombent dans le fleuve Saint-Laurent !

On fait alors rapport de l’accident au gouverneur Huault de Montmagny qui envoie aussitôt son secrétaire à bord du navire pour s’enquérir des causes du malheureux événement.

Le retour

Le 19 septembre, le navire L’Ange Gabriel quitte Québec avec à son bord, entre autres, Claude Bouchard dit Dorval, commis de la Communauté des Habitants. Il dépose les pères jésuites Jacques de Laplace et André Richard à Miscou et reprend sa route pour la France. Il arrive le 5 novembre à La Pallice, près de La Rochelle, « sans aucun accident ni naufrage ».

Dix jours plus tard, le capitaine Nicolas Macquart se présente devant l’Amirauté de La Rochelle pour faire état des événements survenus pendant son expédition à Québec et plus précisément de la querelle Levieux-Lacaille du 17 septembre. Il requiert donc l’audition de trois hommes qui étaient dans le navire ce jour-là : Claude Bouchard (34 ans), commis de la Communauté des Habitants, le maître-valet Jacques Lefranc (43 ans) et le contremaître Guillaume Valadeau (33 ans).

Extrait. Rapport de Nicolas Macard sur le voyage du navire L’Ange Gabriel à Québec. 15 novembre 1647. (Source : AD17. Fonds de l’Amirauté de La Rochelle. Documents du greffe. B 5658, fol. 109, 110 et 111r)

Extrait. Rapport de Nicolas Macquard sur le voyage du navire L’Ange Gabriel à Québec. 15 novembre 1647.
(Source : AD17. Fonds de l’Amirauté de La Rochelle. Documents du greffe. B 5658, fol. 109, 110 et 111r)

Le 15 novembre, les trois hommes prêtent serment et racontent à leur façon ce qu’ils ont vu.

Lorsqu’il monte à bord de L’Ange Gabriel avec une paire de souliers sous les bras, Gilles Hédouin dit Lacaille est interpellé par Hervé Levieux qui lui fait une remarque à l’effet qu’il avait passé beaucoup de temps « à terre » au lieu de faire son devoir dans le navire. Lacaille lui répond que ce n’est pas à Levieux de s’ingérer dans son travail et que ni le capitaine, ni le contremaître s’étaient plaints à son sujet.

Après quelques injures de part et d’autre, et offensé de cette réponse, Levieux gifle Lacaille et se jette sur lui, qui était à bâbord du navire, avec une telle violence que tous deux tombent dans le fleuve Saint-Laurent « qui est une rivière fort rapide » ! Hervé Levieux « n’aurait pas paru depuis sa chute » et se serait noyé, alors que Gilles Hédouin dit Lacaille est « retiré de ladite rivière avec grand péril de sa vie », et grande peine, par des mariniers du navire Le Saint-Sauveur qui étaient près de là.

Le décès d’Hervé Levieux n’a pas été enregistré dans les registres paroissiaux de Québec. Sans doute parce que son corps n’a pas été retrouvé.

Cinq mois plus tard, Noël Juchereau des Chastelets, au nom et comme commis et procureur général de la Communauté des Habitants, vend le navire L’Ange Gabriel à André de Lafargue, Jacques Mousnier, Jacques Thomas, Jacques Brevet, marchands, et Janvier Decombes (absent), maître de navire, de La Rochelle[2].

Juchereau avait obtenu une procuration en ce sens, le 14 octobre 1647, passée devant le notaire Lecoustre à Québec.

C’est dans la maison du marchand Guillaume Feniou, à La Rochelle, et devant le notaire Pierre Teuleron, que les parties s’entendent sur les modalités de la vente. Les acheteurs reconnaissent avoir reçu le navire, dès le 17 février auparavant, avec ses armes, apparaux et ustensiles pour la somme de 4 000 livres : 3/4 par Mousnier, Thomas et Brevet, ¼ par de Lafargue et Decombes.

Extrait. Vente du navire L’Ange Gabriel. 22 avril 1648. (Source : AD17. Notaire Pierre Teuleron. Registre 3 E 1295, fol. 138r)

Extrait. Vente du navire L’Ange Gabriel. 22 avril 1648.
(Source : AD17. Notaire Pierre Teuleron. Registre 3 E 1295, fol. 138r)

 


[1] AD17. Fonds de l’Amirauté de La Rochelle. Documents du greffe. B 5658, fol. 109, 110 et 111r.
[2] AD17. Notaire Pierre Teuleron. Registre 3 E 1295, fol. 138r.

Publicités

Catégories :Canada, Expéditions de navires, France, HISTOIRE, La Rochelle, Nouvelle-France, Québec

1 réponse

  1. C,est merveilleux de tout connaître sur nos ancêtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s