Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

98 – L’Allée François Peron à La Rochelle

L’Allée François Peron est située dans le quartier des Minimes, entre l’Allée Stella Maris et la rue de la Sauvagère à La Rochelle.

L’Allée François Peron, entre l’Allée Stella Maris et la rue de la Sauvagère. (Source : Google Earth)

L’Allée François Peron, entre l’Allée Stella Maris et la rue de la Sauvagère.
(Source : Google Earth)

Aujourd’hui, « Les Minimes » est le port de plaisance de La Rochelle. Un parc public longe l’océan, face aux îles d’Aix et d’Oléron, aux Forts Boyard et d’Enet, et à la pointe de la Fumée (Fouras), il s’agit du Parc des Pères en l’honneur des religieux de l’ordre catholique des Minimes.

Anciennement le fief de Coureilles (point de départ de la digue construite pendant le Grand Siège de 1627-1628), l’endroit prit plus tard le nom de pointe des Minimes. Voulant perpétuer le souvenir du siège, Louis XIII fit bâtir une chapelle vers 1634 qu’il dédia à Notre-Dame-de-la-Victoire (la victoire des catholiques sur les protestants) et il en confia la direction aux Pères Minimes qui y restèrent jusqu’à la révolution.

Le cimetière (18) et le couvent des Minimes (36). (Source : Les Minimes. Aujourd’hui, Hier, Autrefois, La Rochelle)

Le cimetière (18) et le couvent des Minimes (36).
(Source : Les Minimes. Aujourd’hui, Hier, Autrefois, La Rochelle)

Après vingt années de recherche, plus de 400 documents dépouillés, analysés, publiés, plusieurs séjours à La Rochelle, ma Rochelle, et la fondation du groupement Les Amis de François Peron, c’est le 30 juin 1999 que le Conseil municipal adoptait la résolution suivante :

Inauguration de l’Allée François Peron. 5 juillet 1999. (Source : Collection Guy Perron)

Inauguration de l’Allée François Peron. 5 juillet 1999.
(Source : Collection Guy Perron)

Considérant que l’allée située dans le quartier des Minimes
entre l’escalier du Parc des Pères et l’allée Stella Maris n’est pas dénommée
il est proposé de lui attribuer le nom de : François PERON

Le 5 juillet suivant, je procédais à son inauguration !

François Peron est le père de Daniel Perron dit Suire qui a épousé Louise Gargotin (fille du roi de 1663), le 26 février 1664 à Château-Richer.

C’est dans un magnifique décor, en bordure de mer et très fréquenté par les Rochelais, que ce lieu de repos et de mémoire fait revivre François Peron (1615-1665), marchand-engagiste, bourgeois et avitailleur rochelais.

(Source : Collection Guy Perron)

(Source : Collection Guy Perron)

Le choix de la Ville de La Rochelle de dénommer une « Allée François PERON 1615-1665 », plutôt qu’une rue, ne relève pas du hasard. Elle a tenu compte de l’homme, de ses convictions et de ses accomplissements. Cela est très significatif. En nommant cette allée du nom d’un marchand protestant dans un fief catholique, c’est en quelque sorte un juste retour sur l’histoire. Et comme l’écrivait en mars 1999, feu M. Michel Crépeau, maire de La Rochelle : « Je persiste à penser que c’est en faisant les choses à l’envers des habitudes et du commun qu’on remet le monde à l’endroit ».

De plus, comme François Peron permettait à ses marchandises, engagés et passagers de traverser l’océan sur ses navires en période de colonisation des terres d’Amérique, c’était donc tout naturellement face à l’océan que son allée devait se situer. C’est le plus bel hommage qu’on pouvait lui rendre car cet océan a été toute sa vie professionnelle. Un honneur bien mérité pour François Peron qui rejaillit sur ses milliers de descendants… juste de l’autre côté de l’océan.

À la suite de la terrible tempête Xynthia, du 1er mars 2010, l’Allée François Peron s’est refait une beauté. Dernièrement, de nouveaux panonceaux ont été installés.

Merci Rochelle. Merci François.

Entrée de l’Allée François Peron du côté de la rue de la Sauvagère. (Source : Collection Guy Perron)

Entrée de l’Allée François Peron du côté de la rue de la Sauvagère.
(Source : Collection Guy Perron)

L’océan... de François Peron ! (Source : Photo de Jean-François Paboul)

L’océan… de François Peron !
(Source : Photo de Jean-François Paboul)

« Si les murs ont des oreilles dans cet ouvrage, elles sont une mémoire », Bernard Michon. (Source : Bernard Michon, Histoire des 1250 rues de La Rochelle des origines à nos jours, 1999, p. 150)

« Si les rues ont des oreilles, dans cet ouvrage, elles sont une mémoire », Bernard Michon.
(Source : Bernard Michon, Histoire des 1250 rues de La Rochelle des origines à nos jours, La Rochelle, 1999, p. 150)

 

Publicités

Catégories :France, La Rochelle

2 réponses

  1. Comme toujours, des articles d’une brillante recherche! Merci!
    Denise Perron

  2. En cherchant de l’information au sujet des Minimes à La Rochelle, je suis revenue à votre blogue toujours si bien documenté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s