Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

34 – L’identification de François Peron (1615-1665), marchand-engagiste, bourgeois et avitailleur de La Rochelle

Dans la culture protestante, qui est très sensible à la foi personnelle et à l’austérité, on encourage fortement l’alphabétisation, surtout chez les marchands et les artisans. Le calvinisme croit fermement que l’éducation peut transformer l’individu et en exigeant que les membres de cette doctrine lisent régulièrement la Bible, on accroît ainsi leurs chances d’alphabétisation[1].

François Peron a donc appris à lire et à écrire et si nous analysons de plus près sa signature, son paraphe, sa marque et son cachet de cire, nous constatons qu’il attache une grande importance à son identification.

Sa signature et son paraphe

Marchand-engagiste, bourgeois et avitailleur rochelais, François Peron signe avec une grande aisance et pratique l’écriture cursive. Cela démontre qu’il doit effectuer régulièrement de nombreuses écritures (livres de comptes, lettres de change, etc.). Sa signature est composée des lettres « F Peron », une lettre « f » stylisée, inhabituelle. Cette signature appliquée est paraphée.

Signature en 1638

Signature en 1638.

Signature en 1657.

Signature en 1657.

Le paraphe souligne une certaine prééminence sociale. Il est élégant, original. Dessiné de huit petits cercles entourés d’un grand, le paraphe se termine par une boucle. On pourrait se demander, pourquoi huit cercles ? Le chiffre 8 est particulier chez le calviniste, car il souligne les huit Béatitudes[2]. Couché, ce chiffre signifie l’infini. Le Grand Temple de La Rochelle (aujourd’hui disparu) n’était-il pas de forme octogonale, évoquant l’éternité ?

Sa signature se raffine au fil des ans.

La personnalité du marchand Peron s’affirme davantage par la fantaisie et l’initiative qu’on retrouve dans son style personnel. La signature, presque toujours apposée à gauche à la fin du document, certifie la vérité des assertions qu’il contient. Le paraphe accompagne la signature et, ici et là, un trait de plume authentifie les ratures et les renvois.

Sa marque

La marque de François Peron est représentée par ses initiales « Fx Px », chaque lettre étant suivie d’un astérisque au lieu d’un point. La marque, appliquée à l’encre, sert à identifier ses propres marchandises pour les distinguer de celles d’autres marchands. De même, elle figure sur l’état de marchandises (inventaire) de la barque Le Petit-François en 1655. C’est aussi l’image d’arrière-plan de ce blogue !

La marque de François Peron. (Source : AD17. Greffe Abel Cherbonnier. 3 E 1128. 9 août 1657)

La marque de François Peron.
(Source : AD17. Notaire Abel Cherbonnier. Liasse 3 E 1128. 9 août 1657)

 

Marque de François Peron figurant sur l’état des marchandises de la barque Le Petit-François. (Source : AD17. Greffe Abel Cherbonnier. 3 E 1128. 7 juillet 1655)

Marque de François Peron figurant sur l’état des marchandises de la barque Le Petit-François en 1655.
(Source : AD17. Notaire Abel Cherbonnier. Liasse 3 E 1128. 7 juillet 1655)

Son cachet de cire

Apposé  sur un acte notarié, le cachet de cire de François Peron, découverte extraordinaire, s’est dévoilée après quelques années de recherche. Destiné à authentifier les actes, engageant la crédibilité et la responsabilité de son possesseur, le sceau « est l’empreinte sur une matière plastique, généralement de cire, d’images ou de caractères gravés sur un corps dur (métal ou pierre) plus spécialement désigné sous le nom de matrice, et généralement employé comme signe personnel d’autorité et de propriété[3]. »

Le sceau, ou cachet, est un objet fabriqué avec soin. Les informations (noms, titres, possessions, armoiries, etc.) qui y sont portées sont exactes. La matrice peut faire partie de deux objets différents : la bague ou le poinçon.

Poinçon apposant le cachet de cire de François Peron. (Source : Extrait. Documentaire Le Grand Départ. 1999. IFGH et FR3)

Poinçon apposant le cachet de cire de François Peron.
(Source : Extrait. Documentaire Le Grand Départ. 1999. IFGH et FR3)

Qu’en est-il du cachet de cire de François Peron ? Il est apposé sur une obligation de 6 240 livres que Peron doit à Anne Gassan, veuve du banquier Henri Bardet[4]. L’obligation, datée du 9 août 1657, stipule ceci :

« Lesquels [castors] nont point esté poiséz et ont esté Cachetés du cachet dudit peron en plusieurs endroits sur les fons des poinssons [de castors] Et outre lesdits fons marqués de la marque Cy en marge qui y a esté mise avec ledit cachet ».

Cachet de cire de François Peron figurant sur un acte d’obligation. (Source : AD17. Greffe Abel Cherbonnier. 3 E 1128. 9 août 1657)

Cachet de cire de François Peron figurant sur un acte d’obligation.
(Source : AD17. Notaire Abel Cherbonnier. Liasse 3 E 1128. 9 août 1657)

Comme on peut le constater, le cachet de cire et la marque servent à identifier les poinçons de castors de Peron. Notons qu’au début du XVIième siècle, le sceau de cire plaqué ou pendant au document a été remplacé peu à peu chez les particuliers par des cachets de cire d’Espagne[5]. Très souvent, il portait les armoiries de la personne[6].

Cachet de cire de François Peron figurant sur un acte d’obligation. (Source : AD17. Greffe Abel Cherbonnier. 3 E 1128. 9 août 1657)

Le cachet de cire de François Peron.
(Source : AD17. Notaire Abel Cherbonnier. Liasse 3 E 1128. 9 août 1657)

Le cachet de cire nous livre le nom de « FRANCOIS • PERON » en contour. Au centre, trois arbres entiers surplombent du feuillage au bas. En chef (au-dessus), un soleil non figuré est accosté de deux étoiles à cinq pointes.

Les arbres représentent assurément les activités professionnelles de Peron qui commerce avec les colonies d’Amérique. Notons que l’arbre symbolise l’autonomie et la liberté, les deux étoiles symbolisent le chemin à suivre alors que le soleil est le symbole de Dieu.

Nul doute que par son cachet de cire, François Peron exprimait son indépendance religieuse et professionnelle.

Il est étonnant qu’après plus de 350 ans, le cachet de cire de François Peron soit en si bon état[7] !

Cachet de cire et marque de François Peron (1615-1665), marchand-engagiste, bourgeois et avitailleur de La Rochelle. (Source : AD17. Greffe Abel Cherbonnier. 3 E 1128. 9 août 1657)

Cachet de cire et marque de François Peron (1615-1665), marchand-engagiste, bourgeois et avitailleur de La Rochelle.
(Source : AD17. Notaire Abel Cherbonnier. Liasse 3 E 1128. 9 août 1657)

Au cours de mes recherches dans les archives rochelaises, je n’ai retracé aucun autre cachet de cire identifiant un marchant rochelais ayant commercé avec les colonies d’Amérique au milieu du XVIIième siècle.

 


[1] Jean-Marc Moriceau, « L’univers culturel des paysans. Langues et alphabétisation » dans Gé-Magazine, Paris, Éditions Christian, no 152 (septembre 1996), p. 20.
[2] Les huit sentences de Jésus-Christ qui ouvrent le Sermon sur la montagne et qui commencent par le mot « Bienheureux » (Beati).
[3] Michel Pastoureau, Les sceaux, Turnhout, 1981, p. 21.
[4] AD17. Notaire Abel Cherbonnier. Liasse 3 E 1128 (9 août 1657).
[5] Communication de M. Duchein, de la Direction des Archives de France, à Guy Perron (6 septembre 1985).
[6] Chacun était libre de choisir la représentation qui figurait sur ces cachets, mais, peu à peu, elle est devenue héréditaire. Chaque personne avait le droit de prendre des armoiries sans qu’il y ait besoin d’en faire enregistrer la possession.
[7] Malheureusement, le document sur lequel est apposé ce cachet de cire, qui est classé dans la « Liasse Canada » (3 E 1128) des minutes du notaire Abel Cherbonnier, est sujet aux vicissitudes des demandes de consultation des chercheurs aux Archives départementales de la Charente-Maritime à La Rochelle.

Publicités

Catégories :Famille Peron - Perron, France, La Rochelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s