Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

20 – L’origine rochelaise de la famille Mouchard de Chaban

Armoiries d'Isaac Mouchard de Chaban

En naviguant sur le web à la recherche d’information sur la famille Mouchard apparentée à la famille Peron de La Rochelle, je suis tombé sur cette référence :

Lien vers le Livre de la Noblesse

En cliquant sur le lien, j’ai découvert un monde fort intriguant. D’abord, les armoiries d’Isaac Mouchard, écuyer, sieur de Chaban, ensuite son origine rochelaise, puis son mariage avec Suzanne Depont[1].

Le Livre de la Noblesse

Les armoiries d’Isaac Mouchard, écuyer, sieur de Chaban, dans Livre d’or de la Noblesse par Le Marquis de Magny (p. 128).
(Source : http://books.google.ca)

Comme je le pensais, les noms d’Isaac Mouchard et de Suzanne Depont figurent dans ma base de données généalogiques. Ces familles sont bien d’origine rochelaise et… de la religion prétendue réformée. J’ai ainsi poussé plus loin les recherches.

L’ascendance d’Isaac Mouchard, écuyer, sieur de Chaban

Fils d’Isaac Mouchard, marchand chandelier, et de Suzanne Cothonneau, Isaac voit le jour le dimanche 29 novembre 1643 à La Rochelle et est baptisé le 6 décembre suivant dans le Temple de la Villeneuve.

Acte de baptême d’Isaac Mouchard, le 29 novembre 1643. (Source : AD17 en ligne. I 37. Collection du greffe. Temple de la Villeneuve. 1643-1648, vue 437)

Acte de baptême d’Isaac Mouchard, le 29 novembre 1643.
(Source : AD17 en ligne. I 37. Collection du greffe. Temple de la Villeneuve. 1643-1648, vue 437)

Son père Isaac est fils d’Abraham Mouchard, maître fourbisseur d’épée[2], et de Marie Dousset. Il épouse : 1o Marie Fremont, avant 1640, qui lui donne deux enfants (Marie et Judith) et 2o Suzanne Cothonneau à une date inconnue (vers 1641) qui lui donne cinq enfants (Suzanne, Isaac, Abraham, David et Jacob).

Son grand-père Abraham est fils de Nicolas Mouchard et d’Anne Moreau. Il épouse Marie Dousset, avant 1610, qui lui donne sept enfants dont deux seulement laissent une descendance : Isaac (1o Marie Fremont et 2o Suzanne Cothonneau) et Marie (Luc Peron[3]).

Famille étendue d’Abraham Mouchard et de Marie Dousset (Source : Généalogie de Guy Perron)

Famille étendue d’Abraham Mouchard et de Marie Dousset
(Source : Généalogie de Guy Perron)

L’union Isaac Mouchard – Suzanne Depont

Le 14 avril 1674 devant le notaire Pierre Teuleron, à La Rochelle, Isaac Mouchard et Suzanne Depont font rédiger leur contrat de mariage et ce… sans le consentement des parents de la future mariée ! En effet, lorsque le notaire mentionne les noms des parents et amis présents de part et d’autre, il précise pour Suzanne : « et ladite proparlée au resfus de sesd[its] pere et mere quoy quelle ait requis leurd[it] conSentement comme paroist par acte de Ce jour receu par moy d[it] no[tai]re et quy est de anne depont sa sœur femme du sieur helie diore marchand, …». Ayant requis en vain le consentement de Jean Depont et Sara Gombaud, ses père et mère, Suzanne se tourne vers sa sœur Anne, épouse d’Élie Dioré. Il n’est pas précisé le motif du refus de consentement !

Mon hypothèse : Suzanne n’a pas besoin du consentement de ses parents pour se marier, car elle a 27 ans donc majeure. Est-elle enceinte de Jean qui naîtra en janvier 1675 ?

Signatures d’Isaac Mouchard et Suzanne Depont à leur contrat de mariage.

Signatures d’Isaac Mouchard et Suzanne Depont à leur contrat de mariage.

Quoiqu’il en soit, les futurs époux se marient le dimanche 7 juin suivant à Dompierre-sur-mer, soit deux mois après la rédaction de leur contrat ! Évidemment, les parents de Suzanne ne sont pas présents.

Extrait de l’acte de mariage d’Isaac Mouchard et de Suzanne Depont, le 7 juin 1674 (Source : AD17 en ligne. Dompierre-sur-Mer. I 45-61. Collection du greffe. BMS. 1669-1684, vue 83/155)

Extrait de l’acte de mariage d’Isaac Mouchard et de Suzanne Depont, le 7 juin 1674.
(Source : AD17 en ligne. Dompierre-sur-Mer. I 45-61. Collection du greffe. BMS. 1669-1684, vue 83/155)

du dimanche 17e Juin 1674 a Esté beny par Monsieur gaultier _
le mariage du sieur Isaac mouchard marchand demeurant _
Et natif de la ville de la rochelle agé de trante annéé, fils de _
deffunt Isaac mouchard marchand Et de Suzanne Cothonneau _
pere Et mere dune part, avecq Suzanne depont native Et _
demeurante En la ditte ville de la rochelle fille du sieur Jean _
depont auSSy marchand Et de sara gombauld auSSy Ses pere _
Et mere dautre part agéé laditte depont de vingt Sept annéé _
ont aSSisté de la part de lespoux les sieur abraham Et Jacob _
mouchard ses freres Et marie mouchard Et de la part de les _
pouse le sieur helie diore son beau frere Et le s[ieu]r françois Gombaud _
Son oncle Et le sieur pierre lommedieu auSSy son oncle            _
paternel Et le sieur Gonbaud son oncle maternel. _
Signé : Abraham Mouchard (paraphe), Isaac Mouchard, Jacob mouchard, Suzanne Depont, Marie mouchard, h Diore (paraphe), fGombauld (paraphe), lhommedieu (paraphe).

Huit enfants sont issus du couple Mouchard – Depont.

Famille étendue d’Isaac Mouchard et de Suzanne Depont (Source : Généalogie de Guy Perron)

Famille étendue d’Isaac Mouchard et de Suzanne Depont
(Source : Généalogie de Guy Perron)

En 1680, lors de d’un inventaire des navires de La Rochelle, on apprend qu’Isaac Mouchard est propriétaire des navires Les Deux Sœurs (180 tx) de fabrication hollandaise, de La Tortue (100 tx) et de La Petite Suzon[4] (50 tx) de fabrication française[5].

En juillet 1685, le gouverneur de La Rochelle fait assembler à l’Hôtel-de-Ville tous les chefs de famille protestants pour leur faire connaître un ordre du roi : c’est la révocation de l’Édit de Nantes ! Malgré tout, les missionnaires ne parviennent à convertir que trois marchands, Amariton Brians, Théodore Pagèz et Isaac Mouchard qui s’étaient toujours montrés assez tièdes[6]. On écrit que c’étaient trois marchands « sur qui les Réformés n’avaient jamais fait grand fondement… ».

Après cette abjuration de la R.P.R. en 1685, il semble que la carrière d’Isaac Mouchard prend son envol.  En 1687, il est nommé second consul de la Juridiction consulaire de La Rochelle. Au fil du temps, il est propriétaire en tout ou en partie des navires La Catherine (200 tx), Le Bénit Richard (60 tx), La Fille Bien Aimée (300 tx), Les Deux Sœurs (180 tx), Le Samuel (220 tx), La Marie (30 tx), Le Brave (150 tx), Le Roi Salomon (60 tx), La Françoise (80 tx), etc. pour les envoyer tant à Québec qu’à Terre-Neuve et aux îles françaises d’Amérique.

Le 17 décembre 1695, Isaac Mouchard, écuyer, sieur de Chaban, fait partie de plusieurs marchands de La Rochelle pour former une « Société et compagnie d’assurance »[7].

Réception d’office et armoiries

Le 21 février 1692, Isaac Mouchard est pourvu de l’office de « Conseiller, Secrétaire du Roi, Maison, Couronne de France et de ses Finances[8] » et anobli par cette charge. Il prend le nom du fief de Chaban (Aunis) vers 1695[9].

Isaac Mouchard a pour armes : « D’azur au chevron d’or, accompagné de trois mouches du même ». Ses armoiries sont inscrites à l’Armorial général de France de Charles d’Hozier (1696) :

Armoiries de Isaac Mouchard, écuyer, seigneur de Chaban, conseiller et secrétaire du Roi, Maison, Couronne de France et de ses Finances. (Source : Charles d’Hozier, Armorial général de France, Paris, 2ième partie, vol. 24, 1696, p. 1210)

Armoiries de Isaac Mouchard, écuyer, seigneur de Chaban, conseiller et secrétaire du Roi, Maison, Couronne de France et de ses Finances.
(Source : Charles d’Hozier, Armorial général de France, Paris, 2ième partie, vol. 24, 1696, p. 1210)

Couronne : De Comte. – Supports : Deux cygnes au naturel.

En 1698, Isaac Mouchard figure dans l’ « Etat des trois cents Secretaires du Roi, réservez en conséquence de l’Edit du mois de Decembre 1697 & suivant l’Arrêt du Conseil du 18 janvier 1698 »[10].

Noblesse oblige ! La même année, les sieurs Heron et Isaac Mouchard, conseillers, secrétaires de Sa Majesté, Maison, Couronne de France et de ses Finances, demeurant à La Rochelle, intentent un procès à l’effet de maintenir leur préséance sur le lieutenant particulier et les autres officiers inférieurs du bailliage et siège présidial de La Rochelle. De plus, ils veulent se placer dans les bancs du chœur de l’église Saint-Barthelémy dans lesquels ces officiers vont ordinairement au service divin. Les officiers s’y opposent car ils sont en possession des bans depuis très longtemps et qui leurs appartiennent par concession. Le Roi maintient la préséance des Secrétaires du Roi sur les officiers mais fait défenses à Heron et Mouchard de se mettre dans les bans dont les officiers sont en possession dans le chœur de l’église Saint-Barthelémy sauf à eux à se pourvoir devant l’Évêque de La Rochelle[11].

C’est à l’âge de 60 ans qu’Isaac Mouchard rend l’âme le 26 juillet 1704 à La Rochelle. Il est enterré le lendemain dans la chapelle Sainte-Anne de l’église Saint-Barthelémy. Malheureusement, le décès de Suzanne Depont n’a pas été retracé.

La descendance Mouchard – Depont

Depuis le règne de Louis XIV, la famille Mouchard de Chaban a fourni plusieurs officiers à l’armée, entre autres :

II. Jean Mouchard de Chaban (1686-1732), écuyer, capitaine au régiment de la Tour-cavalerie. Son portrait est conservé au Musée de Vendôme.

Portrait de Jean Mouchard, seigneur de Chaban. 18e siècle. Homme en buste de face porte une perruque à deux toupets, une cravate en dentelle  et une armure. Ses armoiries se trouvent en haut à gauche. (Source : Joconde. Portail des collections des musées de France)

Portrait de Jean Mouchard, seigneur de Chaban. 18e siècle.
Homme en buste de face porte une perruque à deux toupets, une cravate en dentelle
et une armure. Ses armoiries se trouvent en haut à gauche.
(Source : Joconde. Portail des collections des musées de France)

Armoiries de Jean Mouchard de ChanIII. François-Philippe-Amédée Mouchard de Chaban (1720-1781), chevalier, capitaine au régiment des gardes françaises, colonel d’infanterie, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis.

IV. François-Louis-René Mouchard de Chaban (1757-1814), chevalier, lieutenant au régiment des gardes françaises, préfet de Coblentz puis de Bruxelles, membre de la junte de Toscane, conseiller d’État et intendant général des finances et de l’intérieur des départements hanséatiques. En 1809, Napoléon le nomme chevalier de la Légion d’Honneur et comte de l’Empire.

V. Charles-Marie-Louis Mouchard, comte de Chaban (1790-1819), page de l’Empereur, lieutenant au 1er régiment de carabiniers, chevalier de la Légion d’Honneur.


[1] Baptisée le 11 décembre 1646 (née le 27 novembre) dans le Temple de la Villeneuve à La Rochelle.

[2] Artisan qui fourbit et qui monte des épées.

[3] Luc Peron (1608-1659), marchand teinturier, est le frère aîné de François Peron (1615-1665) et oncle de Daniel Perron dit Suire (1638-1678).

[4] Du prénom de son épouse (Suzanne Depont) ?

[5] A. Meschinet de Rochemond, Collection des inventaires sommaires des Archives départementales antérieures à 1790, Séries A et B, La Rochelle, Eugène Martin, vol. 1, 1900, p. 199.

[6] Eugène Haag. La France protestante, ou, Vies des protestants français qui se sont fait un nom dans l’histoire depuis les premiers temps de la réformation jusqu’à la reconnaissance du principe de la liberté des cultes par l’Assemblée nationale, 1846, p. 508.

[7] A. Meschinet de Rochemond, op. cit., p. 183.

[8] Abraham Tessereau, Histoire chronologique de la Grande chancelerie de France : contenant son origine, l’estat de ses officiers, un recueil exact de leurs noms depuis le commencement de la monarchie jusques a present, leurs fonctions, privileges, prerogatives, droits & reglemens : ensemble l’établissement & les reglemens des chanceleries prés les cours de parlement, autres cours & sieges presidiaux du royaume : le tout tiré des chartes, edits, declarations, arrests, reglemens, registres & autres actes authentiques, Tome II (1691?), p. 221.

[9] J.-X. Carré de Busserolle, Armorial général de la Touraine, Tours, Société archéologique de Touraine, tome XVIII, 1866, p. 229-230.

[10] Abraham Tessereau, op. cit., p. 347.

[11] Ibid., p. 349.

Publicités

Catégories :Dompierre-sur-Mer, France, GÉNÉALOGIE, La Rochelle, Québec

2 réponses

  1. Félicitations, pour tout ce travail fait à reconstituer la vie de vos ancêtres issus de La Rochelle dont la difficulté de la tâche liée au contexte religieux et politique des plus instables s’ajoute à votre labeur et vous honore. Merci également pour avoir identifié les faits politiques, édits ou autre, survenus, ayant eu une incidence directe sur le probant.

  2. Bonjour monsieur Perron,
    Je suis doctorante et m’intéresse à la famille Mouchard de Chaban dans le cadre de ma thèse. Vos recherches d’archives m’apportent des informations dont je ne disposais pas jusqu’à présent. Puis-je vous contacter par courriel afin de vous poser quelques questions sur le sujet ?

    Bien à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s