Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

4 – L’arrivée du premier Peron à La Rochelle : contexte et hypothèses

Après les horribles massacres de la Saint-Barthélemy à Paris en août 1572, les huguenots fuient et vont à l’étranger demander asile contre leurs persécuteurs catholiques. Un grand nombre se réfugient dans les villes de sûreté qui leur avaient été accordées par les édits de 1562 et 1570, soient Montauban, Cognac mais c’est surtout dans les murs de La Rochelle qu’ils accourent. Grâce à son commerce maritime, La Rochelle voit sa prospérité grandir au milieu des guerres civiles et religieuses. Cette ville devient LA principale place d’armes des calvinistes[1].

Extrait. Portrait de La Rochelle et des forteresses que les rebelles y ont fait depuis les premiers troubles jusqu’à présent. 1573.

Extrait. Portrait de La Rochelle et des forteresses que les rebelles y ont fait depuis les premiers troubles jusqu’à présent. 1573.
(Source : Collection Médiathèque Michel Crépeau. La Rochelle)

Pour échapper au massacre général, les calvinistes y affluent. Ils proviennent des provinces de Saintonge et du Poitou, de Paris, d’Orléans, Tours et Bordeaux. En peu de temps, 50 gentilshommes, 55 ministres du culte et près de 1 500 hommes, femmes et enfants viennent demander asile aux défenseurs de La Rochelle[2]. Ça tombe bien, puisque La Rochelle subit son premier siège en 1573 et a besoin de tout ce monde pour défendre la cité.

La Rochelle sort victorieuse de ce siège à la suite duquel des milliers de protestants convergent.

Première hypothèse

Jehan Peron fait partie de ces 1 500 hommes, femmes et enfants qui demandent asile à La Rochelle, puis participe au premier siège de 1573.

Deuxième hypothèse

Comme des milliers de protestants, Jehan Peron arrive à La Rochelle après le siège de 1573 pour y vivre sa foi et fonder une famille.

Quoiqu’il en soit, c’est dans la salle Saint-Yon, de La Rochelle, que le jeudi 7 mars 1577 il prend épouse en la personne de Marie Pineau.

Acte de mariage de Jehan Peron et Marie Pineau.

Acte de mariage de Jehan Peron et Marie Pineau.
(Source : Registres protestants de La Rochelle (Temple Saint-Yon). AD17 en ligne. I 145 (I 9). Collection du greffe. Baptêmes et mariages. 1573-1577, vue 147/157)

Située près de l’hôtel de ville, la salle Saint-Yon est aménagée en 1570 dans l’ancien réfectoire du Couvent des Augustins.

Salle Saint-Yon (Couvent des Augustins). Plan de 1636, par Chevalier. (Source : A.N. : MIII, 92 17 1070 C Ph. Inv. D. Lebée)

Salle Saint-Yon (Couvent des Augustins). Plan de 1636, par Chevalier.
(Source : A.N. : MIII, 92 17 1070 C Ph. Inv. D. Lebée)

Nous savons peu de choses sur Jehan Peron si ce n’est que quelques mois avant son mariage, le 2 juin 1576, le « marchand Peron » s’oblige à payer la somme de 20 livres à Robert Cornilleau, marchand cellier rochelais, pour « pur et loyal prêt ».

Il signe l’acte et se dit alors demeurant au bourg de L’Houmeau dans la banlieue nord-ouest de La Rochelle.

Signature de Jehan Peron en 1576.

L’union Peron-Pineau est de courte durée, car Jehan Peron meurt avant le mois de janvier 1580, non sans que son épouse donne naissance à leur fils unique, Jean, baptisé le 28 décembre 1577.

Dès son arrivée à La Rochelle, que ce soit avant ou après le premier siège de 1573, Jehan Peron vivait l’histoire.


[1] Genet, Alexandre. Relation du siège de La Rochelle par le Duc d’Anjou en 1573. La Rochelle, éditions Hier comme maintenant, 2012, p. 9.

[2] Genet, op.cit., p. 14.

Publicités

Catégories :Famille Peron - Perron, France, La Rochelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s