Le blogue de Guy Perron

La vie de nos ancêtres à travers les documents d'archives… entre La Rochelle et les colonies…

1 – La maison de François Peron sur la rue Saint-Yon à La Rochelle

Depuis le décès de sa mère, François Peron habitait chez son frère Luc sur la rue Gargoulleau. À l’aube de ses 30 ans, le 30 septembre 1645[1], et nanti d’un héritage familial, il se fait arrenter par Pierre Maleray, sieur de Beauregard, et Marie Allaire, son épouse, une maison sur la rue de la Taupinerie[2] (aujourd’hui Saint-Yon[3]) dans la paroisse Saint-Barthélemy.

Cette maison appartenait à Marie Allaire qui l’avait obtenu par le décès d’Antoine Allaire et Marie Bequel, sa première femme, ses père et mère.[4] Elle était située dans l’îlot des Ursulines où vivaient des gens avec un rang social qualifié de bourgeois.[5]

Plan des propriétés acquises par François Peron en 1645 et 1656

Plan des propriétés acquises par François Peron en 1645 et 1656

Cette maison était « à faîte, couverte d’ardoises » en laquelle « il y a deux corps de logis [1376 et 1375], l’un par le devant et l’autre par le derrière, avec ses appartenances de fonds, sole, entrées, issues, vues éclairées, agouts, d’égouts, usances communantes, porche par le devant, cave, boutique, cour, chambres hautes et basses, galetas et autres ses dépendances ». Elle tenait d’un côté à la maison de Jean Regneaudeau (qui fût auparavant à Pierre Despuitte), d’autre côté à la maison de la veuve et héritiers Isaac Coustadeur (qui fût à Jean Bailly), du bout derrière à la maison de Benjamin Mauguier (qui fût au sieur de la Limaudière), une venelle ou ruette entre deux [l’impasse du Lion], du bout devant à la rue Saint-Yon. L’impasse du Lion[6] verra quelques jolies grilles interdisant l’accès par les fenêtres aux pièces des bâtiments. Ces fenêtres devaient permettre seulement « de prendre jour ». Les grilles empêchaient la communication.[7]

Vue aérienne du secteur

Aujourd’hui, à l’emplacement de la maison de François Peron, on retrouve un commerce de détail.

Vue extérieure

En 1656, Peron acquiert de Jean Regnaudeau, « un logis et masureau se joignant, le tout fort grand et en mauvais état » situés sur la rue Bazoges, tenant d’un côté à la maison de Pierre Diserotte et à celle d’Isaac Caillou et desdits Regnaudeau, y ayant une porte entre la maison de Regnaudeau et celle-ci-cédée. De l’autre côté, tenant à la maison de la veuve et héritiers Éloi Bonnet, auparavant en masureau (qui fût à Jean Thomas sieur de la Chapelle), une tappe[8] commune entre deux; du bout derrière à la maison de Peron, la muraille commune entre deux, et du bout devant à la rue Bazoges.[9]

Sous-sol de la maison en 1999

Sous-sol de la maison en juillet 1999. Malgré quelques rénovations d’usage, on peut ainsi imaginer l’habitat de François Peron au XVIIe siècle.


[1] AD17, Notaire Abel Cherbonnier. Registre 3 E 269, fol. 100v et 101r. Liasse 289 (30 septembre 1645).

[2] Taupinerie viendrait de « Topiner » ou « oier ». Topiner voudrait dire : faire un détour. On sait que dans cette rue étaient installées des échoppes (petites boutiques en matériau léger, adossées à une autre construction), les passants pouvaient tournoyer autour des marchandises comme ils le voulaient. Jacques Lebaud-David, Historique et origine des noms de rues de La Rochelle, La Rochelle, Éditions La Rochelle 1573, 1994, p. 210.

[3] Au commencement du XIVe siècle, les Pères Augustins qui avaient établi leur Ordre dans la paroisse de Nicolas, le transférèrent au centre de la ville dans la rue appelée jadis, rue de la Taupinerie. Elle prit dès lors le nom des Augustins ou de Saint-Yon, nom de leur patron.

[4] AD17, Notaire Paul Chesneau. 25 mars 1626.

[5] Père B. Coutant, La Rochelle au centre ville, La Rochelle, s.é., cahier no 13, 1989, p. 57.

[6] Une des douze impasses du zodiaque à La Rochelle.

[7] Père B. Coutant, op.cit., p. 77.

[8] Une tappe est un ancien terme désignant une entrée en forme de Y.

[9] AD17. Notaire Abel Cherbonnier. Registre 3 E 273, fol. 152v et 153 (3 novembre 1656).

Advertisements

Catégories :Famille Peron - Perron, France, La Rochelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s